Jeudi 30 juillet 2009

http://pipadou.cowblog.fr/images/dreamwork.jpg


Ici ou là, sa léthargie déboussolait sa géographie…La Terre avait beau tourner autour d’une étoile et être ronde, il croyait en la Terre plate des grecs, en cet océan entourant les continents, en cette vie dans les étoiles qu’atteignaient les pharaons, à ces épopées et leurs héros et surtout pour quelle beauté les conflits avaient pu naître. De tout temps, on se disputait les femmes, en les impressionnant, en les charmant/trompant, tous les moyens étaient bons pour prendre le dessus, vaincre, avoir quelqu’un avec qui partager le restant de ses jours, avoir sa moitié, se réveiller à ses côtés. Sans doute son cœur était aussi éclatant et acéré que la lame d’Achille, pourtant son esprit tenait d’Ulysse toute sa sagesse, ses stratégies. Quant à ses yeux, ils assistèrent à la guerre telle Hélène, impuissants, forcés d’observer un conflit qu’ils avaient créé, guerre entre passion et raison.

 

Pour étouffer le vacarme du doute et l’épuisement du combat, il s’offrait à la Nuit, espérant que la Dévoreuse aurait raison de son incertitude, qu’en un rien de temps ses soucis seraient absorbés. C’était une fuite comme une autre, une solution de lâcheté envisagée par un être lassé de ne contrôler son cœur, mais qu’avait-il à se reprocher, il avait fait de son mieux…qu’importe le voilà amoureux. Son cauchemar prenait l’apparence d’une Muse, une Belle ayant charmé tout son être, ayant inspiré une âme égarée. L’histoire partit pourtant d’un désir innocent, d’une curiosité avouée, d’une expérience qu’il tenait absolument à mener…

 

Au début, les journées s’écoulaient inexorablement, lentement et les gens se ressemblaient tous. Un monde d’indifférence qui n’en était pas un, pourtant il ne découvrit le sens du mot « Curiosité » uniquement lorsqu’il la vit pour la première fois. Ce n’était pas une rencontre comme dans les contes de fée, le coup de foudre et la belle histoire qui s’ensuit. C’était un drôle de sentiment, imperceptible les premiers temps mais puissant après quelques instants. On se laisse intriguer par cette voix, ce sourire, ce charisme et on se laisse emporter dans ses mots, on se noie dans ses yeux et on ne s’en sort qu’in extremis. Le cœur s’emballe, l’esprit se dérègle et dans la confusion on ne voit pas ce qui se prépare. Pourtant au fil des rencontres, il espérait la revoir, parfois il avait besoin de ce sourire pour mieux repartir à l’assaut de la Vie. L’avait-il remarqué ? Evidemment, mais il était trop tard, le voilà tel Icare prêt à s’élancer dans le vide…se rapprocher d’Elle jusqu’à se bruler les ailes…

Commentaires

Griffonner

Par mamour44444 le Jeudi 30 juillet 2009
prend de la glue plutôt que de la cire pour faire tenir tes ailes
:)
Par happy-bambou le Lundi 24 août 2009
Dès lors que mes vacances fussent achevées et que je retrouvai mon village, mon quartier, ma maison, je me suis empressé de faire trois choses : La première fut de sauter sur mon piano. La deuxième, sur mon chat et la troisième, sur mon ordinateur en quête de tes nouveaux articles, de tes nouvelles merveilles, de tes nouveaux rêves. Ce n’est que maintenant que je te déclare parmi mes trois drogues préférées… sois-en flatté ^^
J’en viens donc au vif du sujet… Alors que je vidais ma boîte mail assommée par une tonne de publicités, j’ai découvert que ton blog était en «Métamorphose ». J’avais surmonté plus deux semaines entières sans pouvoir te lire, et voilà qu’il fallait que je patiente encore ! N’as-tu pas honte de te faire désirer ?
Bien, peut être amplifie-je un peu mes sentiments, mais que très peu… Ainsi tu peux t’imaginer à quel point je suis heureuse de retrouver tes écrits. En plus, quelle peur de ne pas pouvoir relire tes anciens articles ! Mais tout semble bien là, c’est fantastique. C’est ainsi que je retarde jusqu’ici mon « Bonsoir. »
Bonsoir,
Quel merveilleux article, liant amour, mythologie, et poésie. Tu écris si bien, ç’en est troublant. Connais tu ce mythe de « la moitié » qui affirme que lorsque l’être humain est apparu, qu’ il était pourvu de quatre bras, quatre jambes et deux têtes. C’est alors qu’un jour, il s’est fend en deux, laissant place aux bipèdes. Ainsi que l’Homme serait, encore de nos jours, à la recherche de sa moitié perdue, son complémentaire. Et ce ne serait qu’après l’avoir trouvé qu’il pourrait vivre vraiment heureux. Avant cela, il serait comme un alpiniste aveugle, à la recherche du bon sentier. Une Histoire à conter aux enfants, mais je suis une enfant, et ce genre de légende me fait rêver.
La curiosité, un vilain défaut ? Je ne crois pas, elle est la raison de la découverte, de l’apprentissage, et de la route vers la sagesse. En quoi cette raison serai-t-elle un défaut ? Parfois j’ai l’impression que l’Homme inventerai n’importe quelle sottise pour garder son espèce dans l’ignorance. Mais qu’importe, je suis décidé à ne croire que moi, et seules mes pensées et quelques bonnes légendes pourront me charmer. Découvrir tout de sois-même, rester naïve sur certain point tout de même, croire en ce que bon nous semble. Peut être un peu puéril comme raisonnement, je me raviserai peut être bien vite d’ici tôt.
Pour finir, qu’importe brûler ses ailes, si c’est pour goûter, ne serait-ce qu’un peu, à son désir le plus certain et le plus fou ? Brûle-toi les ailes, j’essayerai d’être la pour ramasser tes cendres une fois tombées au sol. Peut-être te trouveras-tu des dons de phénix ? Du courage, pour reprendre la partie à zéro. Mais tu en as, je te fais confiance. Alors expérimente, vole et approche-toi du plus près le soleil sacré.
Bonne soirée, bonne nuit… A Bientôt !
Héléna.
Par référencement naturel gratuit le Jeudi 3 septembre 2015
Je vous remercie pour l'information.
Par serrurier paris 15 le Lundi 7 septembre 2015
Excellent article je vous soutient .
Par RenaudLaurent le Samedi 28 mai 2016
Tu fais du boulot excellent , c’est pourquoi j’aime ce site web.
Par Mon blog le Mercredi 10 août 2016
Merci beaucoup pour votre article
Par AnitaMirta le Lundi 24 octobre 2016
Vous faîtes de l’incroyable job et c’est pour ça que j’adore ce site.
Par EmelineDelacroix le Jeudi 7 septembre 2017
Merci beaucoup pour votre edito, je sais que j’ai pas mal appris !
Par Anna Thouvenel le Jeudi 13 décembre 2018
Je vous complimente concernant votre travail
J’apprécie grandement ce site
Par Claude Champs le Jeudi 14 février 2019
Super article, je vous remercie pour ce travail qui requiert du temps.
Par Cesar Blandin le Vendredi 8 mai 2020
Quel ecrit agréable, merci pour le travail !
 

Griffonner









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://pipadou.cowblog.fr/trackback/2883727

 

<< Après | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Avant >>

Créer un podcast